L’alimentation infantile est un marché sur lequel interviennent de grands groupes internationaux qui déploient des moyens très importants pour la publicité, le marketing et la communication afin de gagner des parts de marché. Pour préserver les parents de toute pression commerciale comme de la diffusion d’informations intéressées et non objectives, les maternités labellisées IHAB respectent le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’Organisation Mondiale de la Santé : pas d’affichage à connotation publicitaire, pas de distribution d’échantillons ni d’offres promotionnelles, interdiction d’utiliser du personnel payé par les fabricants pour contacter ou donner des conseils aux mères, pas de cadeaux personnels ou d’échantillons gratuits aux agents de santé… Le respect de ce Code permet d’éviter les conflits d’intérêt. C’est une garantie de transparence. Seules les informations factuelles, basées sur des preuves scientifiques, sont transmises aux parents. 

L’OMS insiste sur le respect de ce code qui vise à :  

  • Protéger l’allaitement maternel. 
  • Encadrer la commercialisation des substituts du lait maternel.  
  • En assurer une utilisation correcte quand ils sont nécessaires ou bien souhaités par les parents. 

En marge des pressions de l’industrie alimentaire infantile et dans l’intérêt des usagers, ce code s’attache à protéger les professionnels de santé des conflits d’intérêts. 

Le CODE OMS ce sont des recommandations qui règlementent la commercialisation:  

  • des substituts du lait maternel (SLM)   
  • des biberons   
  • et des tétines. 

A travers le Code OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UNICEF Internationale et ses Comité Nationaux, les Coordinations internationales IHAB et des nombreuses instances internationales protégeant la santé et le droit des enfants, demandent aux industriels de mettre un terme aux formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants.   

Les informations fournies par les fabricants et les distributeurs de SLM aux professionnels de la santé doivent être scientifiques et se borner aux faits.  

Décodons le Code OMS

Deux pages explicatives sur le Code, extraites du livret des JRA2, organisées par la CoFAM, entre novembre 2009 et janvier 2011, avec le soutien de la Direction Générale de la Santé

Substitut de lait maternel : pourquoi il faut dire stop au marketing agressif (sous-titres français)

Comment se fait-il que les mères pauvres des pays les moins avancés choisissent de la poudre industriellement transformée pour nourrir leurs bébés, alors que la plupart d’entre elles ont accès à une alternative propre et saine – gratuitement ?

« Très chers bébés : Enquête sur le business des naissances »

Emission CAPITAL de juin 2019 (Partie concernant les naissances à partir de 1h12)


Position d’IHAB France concernant les pressions commerciales, quelles qu’elles soient

IHAB France invite les maternités à protéger les familles des pressions commerciales

Le programme IHAB exige le respect du Code OMS, afin de protéger les familles de l’influence des publicités en faveur des Substituts de Lait Maternel, des biberons et tétines.  L’objectif est de favoriser les prises de décisions éclairées concernant l’alimentation du nouveau-né, à partir d’informations factuelles et scientifiquement validées, et d’échanges avec les soignants.

Plus largement, les jeunes parents constituent une cible importante de promotion commerciale. La grossesse et le séjour en maternité sont des moments clé pour les sociétés qui essaient de proposer aux parents des échantillons, des boites cadeaux contenant des publicités et promotions diverses, les services de photographes…

Pour convaincre les équipes, certaines sociétés ont adapté leurs arguments de commercialisation en prétendant que IHAB France validerait des actions, des services, des produits, ou en affichant leur respect des rythmes des nouveau-nés conformément au programme IHAB. Ces sociétés se présentent souvent comme étant « utiles » ou « souhaitées » par les familles.

IHAB France n’a aucun lien ou partenariat avec quelque démarche commerciale que ce soit, et ne valide aucune action ou démarche commerciale.

Même si cela ne constitue pas une exigence pour le label IHAB, nous invitons les services IHAB et en démarche à protéger les familles pendant cette période unique, grossesse, naissance et séjour en maternité, de toute démarche commerciale.

Pendant le séjour en maternité les soignants ont un rôle primordial à jouer, pour assurer aux parents, repos, découverte de leur nouveau-né, échanges, informations fiables et soins. Des services IHAB ayant avancé dans leur réflexion, veillent à protéger les familles des différentes pressions commerciales qui dépassent le respect du Code OMS.

Nous invitons les équipes à centrer les soins et les pratiques sur les besoins des nouveau-nés et l’intérêt des familles, d’être solidaires avec les familles, de les protéger en respectant les rythmes des nouveau-nés et de leurs parents.