Le “Code OMS” célèbre ses 40 ans

19 Mai 2021 / Informations

Le “Code OMS”, ou Code international de commercialisation des Substituts du lait maternel, de l’Organisation Mondiale de la Santé célèbre cette semaine ses 40 ans.

« Le Code » a été rédigé par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UNICEF et des associations de soutien à l’allaitement maternel avec l’industrie des fabricants des Substituts de Lait Maternel  (SLM) en 1981.

L’objectif est de faire cesser une promotion et des pratiques de commercialisation agressives en faveur des SLM car elles influencent le choix libre et éclairé des familles pour l’alimentation de leurs enfants.

L’alimentation infantile est un marché sur lequel interviennent de grands groupes internationaux qui déploient des moyens très importants pour la publicité, le marketing et la communication afin de gagner des parts de marché.

Les professionnels de santé subissent eux-aussi une influence : « Accepter des financements ou d’autres incitations crée un sentiment d’obligation et de loyauté envers la compagnie en question.» voir l’article paru dans The Lancet en 2017:  

Le Code a donc posé un cadre pour protéger les bébés, les familles et les professionnels de santé.  
Il est toujours d’actualité:

En lien avec la crise sanitaire actuelle, l’OMS et l’UNICEF avertissent  sur le fait que les pays ne parviennent pas à stopper la commercialisation nocive des substituts du lait maternel.  Les deux institutions encouragent les femmes à continuer d’allaiter durant la pandémie de COVID-19.
Lien vers l’article ici:

https://www.who.int/fr/news/item/27-05-2020-countries-failing-to-stop-harmful-marketing-of-breast-milk-substitutes-warn-who-and-unicef

Le Code protège les familles des influences des publicités sur l’alimentation des nourrissons.  Il permet :

  • aux parents qui ont choisi l’allaitement de  poursuivre ce mode d’alimentation le temps souhaité, en donnant confiance aux mères dans leur capacité à allaiter, le lait maternel couvrant parfaitement l’ensemble des besoins des bébés nutritionnels du bébé  les 6 premiers mois et restant important au-delà.
  • aux parents qui ont choisi de donner le biberon d’avoir des informations factuelles sur le choix des SLM, sur la façon de donner un biberon, sur la préparation et la conservation correctes des SLM de la part de soignants. Le Code veille aussi à ce que les SLM soient de qualité, stockés de façon appropriée et étiquetés de façon transparente permettant une traçabilité.
  • aux soignants d’être protégés des conflits d’intérêt :le Code encadre les relations avec des Commerciaux des Fabricants des SLM sur la base de la transparence des liens, sans intérêts, sans cadeaux ni liens financiers.
En France Le CODE OMS est mis en avant dans le PNNS 4, Objectif 10 action 27 page 47  : Accompagner les femmes avant pendant et après leur grossesse et durant l’allaitement maternel. Une mission d’inspection sera réalisée pour évaluer son respect en France.
Lien vers PNNS 4 https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/pnns4_2019-2023.pdf

En conclusion:

Le CODE OMS:

Permet de créer un environnement qui permet aux mères de faire le meilleur choix d’alimentation, sur la base d’informations impartiales et sans influence commerciale

Permet aux mères d’être pleinement soutenues dans ce sens

Permet aux professionnels d’assurer la qualité de leur travail

Vous aussi, vous pouvez promouvoir le Code OMS et le droit des parents:

  • d’être protégés de l’influence des messages publicitaires,
  • à être accompagnés par des professionnels de santé indépendants, formés et à l’écoute.

Vous pouvez télécharger et imprimer l’affiche CODE OMS élaborée par IHAB France avec le soutien de Santé publique France ici ; https://www.i-hab.fr/outils/le-code-oms/

Pour aller plus loin:
L’association “Information pour l’Allaitement -IPA”, https://info-allaitement.org/ suit de près des questions relatives au Code OMS.

Voici un article intéressant: